Restez informé de nos derniers articles, actions, rencontres,...

  • Facebook Espéranto pour l'Europe
  • Twitter Espéranto pour l'Europe

©2019 - Espéranto pour l'Europe - Mentions légales

Discuter de l'équipe

Adoptons l'espéranto comme langue commune pour l'Europe

L'espéranto est une langue vivante déjà parlée par plusieurs millions de personnes, qui s'apprend 10 fois plus vite que toute autre langue. Tous les Européens pourraient parler espéranto en quelques années, ce qui permettrait de mieux se comprendre et de mieux vivre ensemble.

Pourquoi l'espéranto ?

Avec 24 langues officielles, il est impossible de tout traduire : l'Union européenne a donc besoin d'une langue commune neutre, notamment comme langue de travail au sein des institutions européennes lorsque le recours à la traduction n'est pas possible. Avec un vocabulaire issu des langues européennes, une grammaire simple et régulière, une écriture phonétique et une prononciation facile, l'espéranto s'apprend facilement et rapidement. De nombreux sites permettent de l'apprendre en ligne gratuitement et de la parler en seulement quelques mois.

Pour un monde plus juste

En 1887, Ludwig Lazare Zamenhof vivait dans une Pologne occupée par la Russie. Il observe alors que les langues ne sont pas seulement un moyen de communication, mais aussi un vecteur de domination de certains peuples par d'autres. Il crée alors l'espéranto, une langue neutre qui appartient à tous les peuples, face à laquelle tous sont égaux. Sa facilité d'apprentissage permet à tous de l'apprendre à peu de frais, évitant ainsi l'émergence d'une société à deux vitesses.

Une mise en oeuvre progressive

  1. Proposer l'espéranto comme langue optionnelle dans toutes les écoles françaises et européennes
  2. Favoriser l'apprentissage de l'espéranto dans les entreprises et les administrations
  3. Faire de l'espéranto la 25ème langue officielle de l'Union européenne, donnant ainsi la possibilité (mais pas l'obligation) aux citoyens et fonctionnaires européens d'utiliser cette langue dans leurs communications
  4. Adopter l'espéranto comme langue commune auxiliaire

 

Nous ne souhaitons pas imposer l'espéranto mais le proposer à tous les Européens. Nous croyons que ceux-ci l'adopteront ensuite spontanément grâce à ses qualités intrinsèques.

Et pourquoi pas l'anglais ?

Seul un Européen sur quatre parle aujourd'hui anglais. Et encore, très peu le parlent couramment. Mais surtout, l'anglais est une langue nationale (Grande-Bretagne, Etats-Unis) qui véhicule la culture et le mode de pensée de ces pays, qui ne sont pas ceux de l'Europe. En outre, l'anglais est une langue difficile à maîtriser et son usage crée une discrimination linguistique entre les anglophones natifs qui le parlent sans effort, vis-à-vis des non-natifs qui, malgré des efforts d'apprentissage considérables, se retrouvent en situation d'infériorité linguistique.

René Descartes

Il faudra que l'humanité crée une langue internationale ; sa grammaire sera si simple qu'on pourra l'apprendre en quelques heures.

Willem Drees

Ancien premier ministre hollandais

Nous devons enfin avoir une langue commune pour l'utilisation internationale et (...) je suis convaincu qu'une langue neutre comme l'espéranto, devant laquelle tous les hommes se trouvent égaux en droit, est préférable.

Léon Tolstoï

J'ai trouvé l'espéranto très simple. Ayant reçu une grammaire, un dictionnaire et des articles en espéranto, j'ai pu arriver facilement, au bout de deux petites heures, sinon à l'écrire, du moins à le lire couramment.

Nos actions

Promouvoir la connaissance et l'apprentissage de l'espéranto

Interpeller les pouvoirs publics et la société civile

Lutter contre les discriminations linguistiques et promouvoir la diversité culturelle

Nous contacter

8 rue Saint Florentin

75001 Paris