Contrairement aux idées reçues, les Européens ne parlent pas anglais

Mis à jour : 25 oct. 2019

L'Eurobaromètre numéro 386 édité par l'Union européenne en 2012, intitulé "LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES", nous livre un ensemble d'informations très intéressantes sur la maîtrise des langues par les citoyens européens.


Voici quelques informations clés qui ressortent de cette étude et qui sont toujours d'actualité :

  • Seuls 44% des Européens affirment être capables de comprendre au moins une langue étrangère suffisamment bien pour pouvoir suivre les nouvelles à la télévision ou à la radio.

  • L’anglais est la langue la plus largement comprise, même si seulement 25% des Européens sont en mesure de suivre les informations à la télévision ou à la radio en anglais.

  • 7% des Européens sont capables de comprendre une émission en français ou en allemand, 5% en espagnol et 2% en italien.

  • La majorité des Européens (81%) estiment que toutes les langues parlées dans l’UE devraient être traitées de manière égale.

  • Légèrement plus de la moitié des répondants (53%) pensent que les institutions européennes devraient adopter une langue unique pour communiquer avec les citoyens, tandis que plus de deux répondants sur cinq désapprouvent cette idée.

  • Même si environ sept répondants sur dix (69%) pensent que les Européens devraient pouvoir parler une langue commune, ils estiment pour autant qu'aucune langue ne devrait avoir la priorité sur les autres.

  • 77% des répondants pensent que l’amélioration des capacités linguistiques devrait constituer une priorité politique.

En établissant que seuls 25% des Européens sont en mesure de comprendre l'anglais (de manière à suivre une émission TV ou radio), et ce malgré les dizaines de milliards d'euros dépensés pour l'apprentissage de cette langue, ce rapport démontre une fois de plus que l'Europe a besoin d'une langue plus rapide à apprendre, plus efficace, utilisable par tous même par ceux qui n'ont pas eu la chance de faire de longues études ou de coûteux séjours linguistiques. Cette langue idéale existe : c'est l'espéranto !


Utilisé en complément des langues maternelles (et non en remplacement), l'espéranto permettrait une communication fluide entre tous les Européens, sur un pied d'égalité, sans favoriser certains citoyens européens par rapport à d'autres. Précisons que l'espéranto ne vise aucunement à devenir langue unique, mais simplement une langue commune auxiliaire, permettant le maintien et même le renforcement de toutes les autres langues et cultures de l'Union européenne.


Voir le rapport complet "LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES"

230 vues2 commentaires

Restez informé de nos derniers articles, actions, rencontres,...

  • Facebook Espéranto pour l'Europe
  • Twitter Espéranto pour l'Europe

©2019 - Espéranto pour l'Europe - Mentions légales - AlterEuropa - Latin moderne