L'Esperanto a-t-il une chance de devenir un jour la langue de référence à l'international ?

Mis à jour : janv. 16

Quelques langues nationales sont devenues historiquement des langues internationales de référence. Les plus importantes sont européennes. Dans l'ordre chronologique, ce fut d'abord le grec ancien, puis le latin jusqu'à la Renaissance. L'imprimerie multiplie ensuite les éditions dans les langues nationales. Le français devient la langue de référence de la fin du 17ème siècle au 19ème siècle. Napoléon a été battu par une coalition de généraux anglais, prussiens, autrichiens, russes qui se coordonnent en français. L'anglais devint ensuite la langue de référence, compte tenu de la puissance économique, militaire et culturelle du Royaume Uni au 19ème, puis des Etats-Unis au 20ème siècle.


Les grandes langues nationales, par exemple les six langues de travail de l'ONU, se sont construites par sédimentations successives sans plan initial et avec un très grand nombre d'irrégularités qui allongent fortement la durée d'étude pour les personnes qui doivent les apprendre de l'étranger. De plus, elles induisent une relation inégalitaire entre les locuteurs natifs et les non natifs de même niveau d'étude ou spécialité.


Compte tenu de ces difficultés et inégalités, un grand nombre de projets de langues planifiées à visée internationale ont vu le jour. La plupart sont restés au stade du projet. Moins d'une demie douzaine ont su attirer une communauté de locuteurs de plus d'un millier de personnes pendant plus de 10 ans. Seul l'espéranto a été étudié très souvent en autodidacte, parlé et écrit par plusieurs millions de personnes. En 1922, le vice-secrétaire de la Société des Nations , le japonais Nitobé Inazo écrit que "l'espéranto est au moins huit fois plus facile que n'importe quelle autre langue" et 12 pays de la SDN incluant la moitié de la population mondiale votent une résolution encourageant son enseignement. Mais par la suite l'espéranto va être considérée comme la "langue dangereuse" par les dictatures, notamment Hitler et Staline, car il permet une communication directe entre travailleurs de différents pays et les espérantistes vont être réprimés. Voir "La dangera lingvo" sur Wikipedia fr. Après 1945 l'anglo-américain devient de plus en plus hégémonique.


Depuis l'an 2000 le contexte devient plus favorable pour l'espéranto. La part des puissances anglophones recule dans l'économie mondiale et le monde devient multipolaire. L'Union européenne gagnerait à avoir une langue commune neutre et facile à apprendre. L'apprentissage ludique et gratuit se fait de plus en plus facilement sur Internet comme avec lernu.net - Site multilingue pour apprendre la langue internationale espéranto ou le nouveau Duolingo en français Learn a language for free


De plus l'espéranto a un haut degré d'internationalité. Ses racines sont communes à un grand nombre de langues indo-européennes, particulièrement les 4 grandes langues de communication déjà citées. La construction des mots composés à l'aide de petits mots ou morphèmes invariables est semblable à celle des langues agglutinantes (japonais, turc, swahili…) ou isolantes (chinois, vietnamien) qui sont relativement les plus parlées en Asie et en Afrique. Enfin il y a la Valeur propédeutique de l'espéranto — Wikipédia. L'espéranto est un tremplin pour l'étude des autres langues.


Pour 94% de la population mondiale non anglophones de naissance ou pour 99% de la population de l'UE dans ce cas, l'avantage serait important. Comme dit le professeur Grin, économiste des langues, auteur du Rapport Grin — Wikipédia, le principal obstacle est l'absence d'informations suffisantes et l'existence de préjugés.


Auteur : Bernard Cornevin

173 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout